Chargement en cours...

LES TECHNOLOGIES D’IMPRESSION

La reprographie

La reprographie est une technologie d’impression qui consiste à imprimer des documents via des photocopieurs ou copieurs, en noir ou en couleurs.

L’impression numérique petit format

Particulièrement adaptée aux petits tirages, l’impression numérique petit format devient incontournable, car adaptée dans de nombreux domaines. En effet, peu importe le procédé numérique utilisé, ces nouvelles techniques professionnelles offrent une très grande diversité de réalisations sur différents supports tout en conservant un haut niveau de qualité.

L’impression numérique grand format

On distingue l’impression grand format (surface supérieure à 10 m²) et l’impression très grand format (surface supérieure à 10 m²). L’impression se fait en couleurs quadri ou noir et blanc sur des supports de taille et matière variables. La haute définition permet d’accéder à une qualité d’impression.

L’impression offset feuille à feuille

La presse à imprimer est alimentée par une pile de feuilles de papier. Elles sont délivrées une à une à l’imprimante. Les offset feuilles ont une vitesse allant de 4000 à 18-20 000 feuilles par heure, elles sont moins rapides que les presses bobines. Ce procédé est adapté pour les tirages courts.

L’impression offset rotative

La presse offset rotative est alimentée par une bobine de papier, contrairement à la presse feuille qui imprime directement sur une feuille de papier. L’avantage d’une telle presse à impression offset est la vitesse élevée d’impression de feuilles (jusqu’à 48 000 feuilles heure). Elle est donc idéale pour les tirages longs.

LES DIFFÉRENTS PAPIERS

Papiers couchés

Comme un produit incontournable lorsque les exigences de qualité sont indispensables, le papier couché s’impose sans hésitation. Sa qualité d’impression, sa blancheur, son opacité et sa bonne main rassurent les professionnels. La diversité de la gamme, en brillant, demi-mat et mat, les performances en machine, l’étendue des grammages et des formats permettent de couvrir la totalité des demandes d’impression. Le papier s’adapte alors à tous les visuels et toutes les envies !

Papiers offset

Cette grande famille occupe une place prédominante dans le monde de l’impression. Qu’il soit supérieur, standard, bouffant, recyclé... le papier offset se destine à une vaste gamme de projets. Il est polyvalent et s’accorde avec tous types de documents, notamment l’édition de livres, d’imprimés administratifs, de catalogues, de dépliants. Son excellente imprimabilité n’est plus à démontrer.

Papiers de création

L’univers des papiers de création ne peut laisser indifférent. Il est sans fin et n’a de limite que celle de l’inspiration des créateurs. Alliance de sensualité et d’authenticité, il semble parfaitement combler les attentes de ceux qui se tournent vers une vraie simplicité sophistiquée. Bref, une vraie signature. Les beaux papiers inspirent les créations les plus sublimes, les plus inédites, les plus étincelantes. Empreints d’un luxe élégant, ils sont de véritables cadeaux que se partagent tous ceux qui ont l’intense plaisir de les tenir entre leurs mains.

Papiers cartons graphiques et sérigraphiques

Pour entrer dans le monde du carton en toute sérénité, il faut tout d’abord penser à son application finale. Présenter, protéger, promouvoir, résister… selon l’usage, on choisira sa finition, son épaisseur, sa rigidité, sa blancheur et enfin ses performances face aux différentes techniques d’impression. Dossier de presse, carte de vœux ou postale, couverture de livre, packaging, PLV... le carton se rencontre partout et sous toutes ses formes.

 
 

TYPES DE FORMATS

Établis par l’Organisation internationale de normalisation, les plus connus sont le A4 et le A3. Pourtant, il en existe d’autres, plus précisément du A0 au A6.

  • A6 105 x 148 mm
  • A5 148 x 210 mm
  • A4 210 x 297 mm
  • A3 297 x 420 mm
  • A2 420 x 594 mm
  • A1 594 x 841 mm
  • A0 841 x 1 189 mm
 
 

LES FINITIONS ET LE SURFAÇAGE

Vernis

Les vernis sont très légers et ont pour but d’embellir les imprimés. Ils ont également un rôle de protection.

Vernis de protection

Les vernis de protection sont très légers et servent le plus souvent à protéger de grandes surfaces blanches. Ils sont généralement utilisés dans l’imprimerie, pour protéger un document et éviter toutes salissures. Les vernis de protection servent également à embellir l’imprimé.

Vernis acrylique

C‘est un imprimé dont le but principal est de protéger le document et éviter toutes salissures. C’est un vernis à l’eau. Il est recommandé pour les papiers surfacés ayant une faible absorption de l’encre. Ce vernis peut être mat ou brillant, il est déterminant sur l’aspect de la surface.

Vernis UV

Dépôt de vernis sur l’imprimé après impression. Le vernis est séché par des rayons ultraviolets, donnant un aspect très brillant. Le vernis UV est ajouté pour embellir le document et lui donner une plus grande durabilité. Il s’applique de trois manières différentes : en machine équipée d’un sécheur ultraviolet, en vernisseuse hors machine, en machine sérigraphique. Cette dernière donne une épaisseur plus importante au document.

Vernis UV sélectif

Dépôt de vernis sur le document après impression pour parfaire sa finition. Le dépôt n’est pas fait sur la totalité du document mais seulement sur certains éléments de la feuille. Le vernis est séché par des rayons ultraviolets, donnant un aspect très brillant. Il embellit l’imprimé et lui donne une plus grande durabilité.

Vernis UV total

Le vernis UV total est séché par des ultraviolets qui donnent au document un aspect très brillant. Il va parfaire la finition de l’imprimé tout en ayant des propriétés protectrices. Le vernis UV total est le contraire du vernis sélectif, il s’applique à la totalité de la feuille sans exception.

Vernis UV offset

Vernis de natures différentes imprimés sur des machines offset (procédé consistant à repousser les corps gras, encres). Il est utilisé pour protéger le document et/ou pour créer des effets particuliers, tels que l’opposition de vernis mat et brillant sur une même feuille.

Vernis UV sérigraphique

Le vernis sérigraphique brillant assure une haute brillance et une mise en valeur du détail du vernis. Ce vernis existe également en mat, il est exempt de reflets.

Marquage à chaud

C’est un procédé qui consiste à faire un transfert à chaud d’une pellicule métallisée sur un support compatible, d’un texte ou décor à l’aide d’un appareil de marquage. Les marquages à chaud peuvent être de différentes couleurs, les plus communs étant en or ou argent.

Marquage à chaud or

Application d’une mince feuille d’or sur la totalité du papier ou bien partiellement. Le marquage à chaud or est réalisé à l’aide d’une machine équipée d’un marbre chauffant. Il peut être posé à plat ou être associé à du gaufrage. Également appelé « dorure ».

Marquage à chaud argent

Consiste à marquer un support (papier, cuir...) d’une fine feuille d’argent à l’aide d’un instrument de marquage. Le marquage à chaud argent peut également être associé à de l’embossage.

Autres finitions

Vernis texture

Vernis plus visqueux que les autres vernis, il laisse une couche plus épaisse sur le support. Il permet notamment de créer des effets sur certaines parties de l’imprimé ou sur sa totalité.

Vernis odorant

Le visuel d’un document joue un rôle important, cependant l’odeur a également son importance. Le vernis odorant permet de faire sentir une odeur choisie et de mettre en avant un produit. Il existe de nombreuses odeurs : jasmin, orchidée, pamplemousse, chocolat, citron...

Vernis paillettes

Des paillettes « or, argent, nacrées ou de couleur » sont intégrées au vernis et peuvent mettre en valeur votre imprimé. Le vernis pailleté est applicable en aplat ou en sélectif sur de nombreux supports : papier, PVC, carton...

Vernis holographique

Ce vernis donne un aspect nacré au document tout en conservant le détail du motif, même si celui-ci peut être compliqué. Il a pour but de restituer le relief d’un objet sur papier.

Encres grattables

Le plus souvent en or ou argent, les encres grattables sont destinées à couvrir des informations. On les trouve notamment sur les cartes à jouer pour cacher une somme ou des symboles. Elles se retirent à l’aide d’un objet dur, tel qu’une pièce de monnaie.

Pelliculage

Le pelliculage a la particularité d’enjoliver les imprimés mais a également un rôle de protection qui s’avère être très efficace. Il renforce le papier sur lequel il est déposé et prolonge sa durée de vie. Il n’est applicable que sur une surface pleine. Certains pelliculages peuvent avoir des effets inattendus lors de la production des imprimés, il faut donc anticiper. Demandez conseil à nos équipes d’experts de l’imprimerie.

Pelliculage mat

Il renforce le papier sur lequel il est appliqué et prolonge sa durée de vie. Il n’est applicable que sur une surface pleine. Le pelliculage mat est un choix de finition qui donne un rendu spécifique, matifié, dont le toucher est lisse. Le mat est souvent utilisé pour des documents luxueux tels que des catalogues.

Pelliculage brillant

Il renforce le papier sur lequel il est appliqué et prolonge sa durée de vie. Il n’est applicable que sur une surface pleine. Le pelliculage brillant est transparent, il donne un aspect luxueux au produit et éclatant.

Pelliculage satiné

Il renforce le papier sur lequel il est appliqué et prolonge sa durée de vie. Il n’est applicable que sur une surface pleine. Il se situe entre le mat et le brillant. Le pelliculage satiné donne une certaine douceur au document mais diminue cependant sa blancheur.

Gaufrage / Embossage / Thermo-relief

Procédés d’impression qui creusent ou donnent du relief au support.

Gaufrage

Donne du relief au papier ou au carton. Le gaufrage ne se fait pas obligatoirement où il y a injection d’encre.

Estampage

Procédé qui produit des effets de creux sur les supports minces (papiers, cartons, PVC souples, cuirs...). L’estampage est le contraire du gaufrage.

Timbrage

Procédé d’impression qui creuse (estampage) ou donne du relief (gaufrage) sur les parties de l’imprimé avec encre.

Embossage

Procédé d’impression creusant ou donnant du relief aux supports. L’embossage est possible sur l’impression encrée ou non. Synonyme de gaufrage.

Thermo-relief

Le thermo-relief est un procédé qui consiste à ajouter une poudre venant se coller sur l’encre, et qui, par la chaleur, gonfle. Création de reliefs.

Plastification

Les documents fragiles peuvent être protégés de l’eau, l’humidité pour leur assurer une plus grande durabilité. La plastification a pour but de protéger l’imprimé. Le document peut posséder une enveloppe plastifiée aussi bien au recto qu’au verso. Un débord peut être réalisé pour assurer l’étanchéité du produit.

Plastification mate

La plastification mate donne un rendu luxueux et un toucher lisse. Cette finition est souvent utilisée pour des documents d’exposition, des catalogues, cartes de visite...

Plastification brillante

La plastification brillante donne de l’éclat et une allure luxueuse à l’imprimé tout en le protégeant des menaces extérieures.

Plastification satinée

La plastification satinée diminue néanmoins l’opacité et la blancheur de l’imprimé.


 

LES FAÇONNAGES ET RELIURES

Pliage standard

Lors du façonnage, il existe différentes façons de plier un imprimé. Il est de votre ressort de choisir le pliage en fonction du document ou de ce que vous souhaitez mettre en avant.

  • Plis roulés
  • Plis accordéons
  • Plis croisés
  • Plis portefeuilles

Découpe, encoche, perforation

Plusieurs choix pour les bords et extrémités des imprimés pour une présentation plus soignée.

Découpe

Action constituant à couper à l’aide d’une forme de découpe (filets coupants ou raineurs) des pages ou feuilles pour obtenir un document tel qu’une brochure, chemise à rabats.

Encoche

Il est parfois nécessaire de ranger par catégories des documents et informations. L’encoche vous permet d’effectuer une recherche optimale grâce aux différentes découpes de page. « Coup de pouce » lorsqu’elle est de la forme d’un demi-cercle, « Répertoire » lorsqu’elle est carrée ou rectangulaire et «encoche d’angle» quand elle se situe sur l’un des bords extérieurs du document.

Perforation

Procédé qui consiste à prédécouper le papier pour ensuite le détacher sans difficulté. Il est possible de faire des perforations avec des trous plus ou moins gros à l’aide d’aiguilles.

Piqûres

Opération de brochage pour maintenir les feuilles d’un document.

Piqûres en métal

Opération de brochage destinée à maintenir à l’aide d’agrafes (ou points métal) les pages d’un imprimé. On parle de piqûres à cheval pour les brochures.

Points boucles

Agrafes arrondies destinées à maintenir les pages d’un ouvrage, avec possibilité de le ranger dans un classeur.

Reliures

Permet de finaliser l’ouvrage en reliant toutes les pages dans un ordre prédéfini.

Dos carré collé

Mode de reliure qui colle les différentes pages du document, assemblées dans plusieurs «cahiers», par de la colle à chaud dans une couverture. L’aspect de la reliure est carré.

Dos carré collé cousu

Mode de reliure utilisé lorsqu’il y a un nombre important de cahiers au sein de l’ouvrage. Dans ce cas, ils sont cousus en plus d’être collés.

Dos carré collé PUR

Collage de plusieurs cahiers par de la colle à chaud dans une couverture, durable dans le temps.

Spirale métallique

Également appelée Wire’O, la spirale métallique permet l’assemblage d’un document par anneaux métalliques. Les spirales peuvent également être de couleur et plus ou moins grandes.

Couture Singer

La couture Singer à plat est un mode de reliure qui assemble les différentes pages d’un ouvrage à l’aide d’une couture avec fil. La couture Singer à cheval est une reliure cousue sur le papier sur le pli de l’ouvrage.




 
 

LES FORMATS D’IMAGES


FormatsModèlesSurface
21 x 29,7 cm Affiche A4
29,7 x 42 cm Affiche A3
42 x 59,4 cm Affiche A2
50 x 70 cm Affiche B2
59,4 x 84,1 cm Affiche A1
70 x 100 cm Affiche B1
84,1 x 118,9 cm Affiche A0
80 x 120 cm
110 x 27 cm Affiche avant de bus
99 x 83 cm Affiche cul de bus
100 x 150 cm Affiche métro
120 x 160 cm Affiche cinéma
118,5 x 175 cm Affiche Abribus, planimètre 2 m²
200 x 150 cm Affiche métro (couloir) 3 m²
118,5 x 350 cm Affiche colonne 4 m²
223 x 61,5 cm Affiche métro (rampe)
240 x 160 cm
275 x 68 cm Flanc de bus gauche
193 x 68 (152 x 68 cm) Flanc de bus droit
320 x 240 cm Affiche Pisa 8 m²
217 x 55 cm Affiche More O’Ferral
400 x 300 cm Affiche 4 x 3 12 m²


L’AFFICHAGE

Différents modèles d’affiches :

métro, bus, Abribus, colonne... Il existe différents types d’affiches. L’affichage publicitaire est très performant lorsqu’il prend appui sur le mobilier urbain : encarts publicitaires, transports en commun, panneaux publicitaires... Les affiches sont ainsi adaptées à des structures urbaines standards.

Différents formats d’affiches :

affiche petit format, grand format, très grand format. Les affiches sont caractérisées par leur multitude de formats possibles, de l’affichette A4 à l’affiche 4 x 3.

Différentes surfaces d’affiches :

3 m², jusqu’à 12 m². Les affiches présentent différents choix de formats et donc de surfaces. Une grande, voire très grande surface (+ 8 m²) correspondra davantage à une opération commerciale ou événementielle de grande envergure.

LES FORMATS D’IMAGES

JPG ou jpeg

Ce format est l’une des premières normes d’encodage d’images fixes créées (les travaux ont débuté en 1978). Il s’agit du format le plus répandu et le plus utilisé, notamment par les photographes. Le JPG est une compression. Il nécessite peu d’espace sur le disque et est donc parfaitement adapté pour une utilisation en ligne. Mais attention, l’image se dégrade rapidement si l’on insiste sur la compression.

GIF

Le roi de la compression ! Le GIF est limité à 256 couleurs. Mais cette contrainte n’est pas gênante pour les logos et les images simples. Ce format présente 2 autres avantages : • le GIF gère la transparence, ce qui est très pratique pour le développement web ; • le GIF permet le stockage de plusieurs images et peut les faire défiler, on parle de GIF animé.

PNG

Comme le GIF, le PNG gère les fonds transparents. Le PNG ne propose pas d’animation. La plupart des images en PNG sont exportées en 24 bits, soit 16 777 216 couleurs. Son poids est donc plus lourd. Cette extension est le format à utiliser quand vous souhaitez créer une image transparente de bonne qualité. Notons que les impressions-écrans faites sur Apple sont en PNG.

Il faut savoir que le JPG, le GIF et le PNG sont les 3 formats les plus répandus sur la toile.

PDF

Format créé par Adobe, il a la particularité de conserver la mise en forme d’un document en restant dynamique (typographies, images, objets, etc.). Il existe 2 familles de PDF, le fichier print (pour l’édition imprimée) et le fichier interactif.
Le PDF print permet la génération de fichiers prêts à l’impression, respectant les normes professionnelles de l’imprimerie (repères de coupe, de montage, informations colorimétriques, qualité haute définition, etc.). Tous les imprimeurs utilisent ce format qui est devenu la référence dans le domaine. Attention, un PDF destiné à l’impression doit être généré convenablement pour éviter toute erreur sur le papier.
Le PDF interactif permet de créer des documents qui intègrent des éléments d’interaction comme des formulaires, des boutons ou des liens. De ce fait, il s’agit d’un format exclusivement destiné à une utilisation numérique.

EPS

Un autre format créé par Adobe. Il permet de conserver les caractéristiques vectorielles d’un fichier. C’est un autre format très utilisé pour l’impression car il offre des fichiers de très haute qualité.

TIFF

Il s’agit d’un format d’image non compressé, souvent utilisé pour l’impression, dont le poids est par conséquent très lourd. Son avantage principal est de conserver toutes les qualités d’une image, il est donc inadapté à une utilisation en ligne.

BMP

Tout comme le TIFF, le BMP est un format sans compression. C’est l’un des premiers formats utilisés par Windows. Il est assez rarement utilisé aujourd’hui.

  • Les extensions de la Creative Suite
  • *.psd > Photoshop.
  • *.ai > Illustrator.
  • *.indd > In Design.
  • *.fla > Flash.
  • *.swf > Format d’export des animations créées sous Flash.